Amitié au feminin

Informations et discutions en toute amitié
 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour entrer dans le royaume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Monia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1966
Merci : 7839
Date d'inscription : 15/12/2008
Age : 55
mes loisirs : bricolage
Je suis assmat ou parents : Assistante maternelle

16032014
MessagePour entrer dans le royaume




1ère lecture, Ez 18, 21-28
Parole du Seigneur. Si le méchant se détourne de tous les péchés qu'il a commis, s'il observe tous mes commandements, s'il pratique le droit et la justice, il ne mourra pas, il vivra. On ne se souviendra pas des péchés qu'il a commis, il vivra à cause de la justice qu'il a pratiquée. Est-ce donc la mort du méchant que je désire, déclare le Seigneur, n'est-ce pas plutôt qu'il se détourne de sa conduite et qu'il vive ? Mais, si le juste se détourne de sa justice et fait le mal en imitant toutes les abominations des méchants, est-ce qu'il vivra ? On ne se souviendra plus de toute la justice qu'il avait pratiquée : à cause de son infidélité et de son péché, il mourra ! Et pourtant vous dites : 'La conduite du Seigneur est étrange.' Écoutez donc, fils d'Israël : est-ce ma conduite qui est étrange ? N'est-ce pas plutôt la vôtre ? Si le juste se détourne de sa justice, se pervertit, et meurt dans cet état, c'est à cause de sa perversité qu'il mourra. Mais si le méchant se détourne de sa méchanceté pour pratiquer le droit et la justice, il sauvera sa vie. Parce qu'il a ouvert les yeux, parce qu'il s'est détourné de ses fautes, il ne mourra pas, il vivra.

Psaume, Ps 129 (130), 1-2, 3-4, 5-6ab, 7bc-8
Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel ! Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière ! Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera ? Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne. J'espère le Seigneur de toute mon âme ; je l'espère, et j'attends sa parole. Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore. Oui, près du Seigneur, est l'amour ; près de lui, abonde le rachat. C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Evangile selon St Matthieu, chapitre 5, 20-26
Comme les disciples s"étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Je vous le déclare : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux.
Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il en répondra au tribunal.
Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Si quelqu’un insulte son frère, il en répondra au grand conseil. Si quelqu’un maudit son frère, il sera passible de la géhenne de feu.
Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.
Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison.
Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Prières
Prière d'introduction
Seigneur, aide-moi à découvrir que la liberté véritable est de suivre la loi qui résonne dans ma conscience et qui me pousse à accomplir le bien et à repousser le mal.

Demande
Aide-moi, Seigneur, à me délivrer de mes jugements humains qui obscurcissent ma vie.

Points de réflexion
1. « On vous a dit ! ». Et si la mise en pratique de ce que tu enseignes allait provoquer une révolution dans mon monde intérieur ? Seigneur, tu veux vraiment que je me convertisse, que je change ma manière de voir et ma façon de considérer le monde et les personnes qui m’entourent ? Pour appliquer la justice en toute son ampleur, il faut ne pas faire à mon prochain ce que je ne voudrais pas qu’il me fasse à moi. Tu veux vraiment que je prenne ton enseignement au sérieux et que je ne fasse pas comme les scribes et les pharisiens, qui enseignaient la Loi de Moïse en cherchant toujours à l’interpréter, à la relativiser, pour la pratiquer « au minimum », ne pas faire ce qu’elle demandait et imposer ce qu’elle ne demandait pas. « N’allez pas faire comme eux ! ».

2. « Et moi je vous dis, tu ne tueras pas ! ». Je sais bien qu’il y a de nombreuses façons de nuire à son frère et que les conséquences de nos actes, de nos paroles, de nos pensées et même de nos omissions, peuvent être irréversibles. Il n’est pas rare que, sous prétexte « d’être drôle », le prochain soit prestement « habillé » et tourné en dérision, dans une totale indifférence de la blessure ou de l’humiliation qui le touche. Et que dire de nos ennemis ? Le pape François écrit dans Evangelii Gaudium « Le commandement de ?ne pas tuer’ pose une limite claire pour assurer la valeur de la vie humaine (...) aujourd’hui, nous devons dire non à une économie de l’exclusion, parce que c’est une économie qui tue ». Dans le même texte, il dit que « les disciples du Christ doivent être en première ligne pour la défense des victimes de la civilisation du ?déchet’ ». Et moi, alors ? Là où je suis, que puis-je faire dans ce monde qui va trop vite, qui m’impose un rythme insoutenable ?
« Tout homme en colère contre son frère ». ?Colère’ est peut être un bien grand mot, Seigneur ! La vraie colère conduit à la vengeance. Non, mais ma charité est mise à rude épreuve quand « mon frère » ne fait pas ce que je veux et, parce que je n’ai pas eu le temps de réfléchir calmement à la question, je perds le contrôle de mon imagination.
« Il en répondra au tribunal... il en répondra au Sanhédrin... il en répondra dans la géhenne de feu ». La progression est effrayante. Plus je manque de respect à la dignité de mon prochain, plus la culpabilité est lourde, plus la punition est importante : elle va de la justice du tribunal des hommes à la justice de Dieu, en passant par la justice de la Loi de Moïse.
Seigneur, calme le vent et la tempête, nous périssons !

3. « Si ton frère a quelque chose contre toi, laisse-là ton offrande ». Tu ne peux pas partager l’amitié de Dieu si ton cœur est agité ou alourdi par un désaccord entre vous. Purifie d’abord ton cœur de tout ce qui l’encombre, de toutes tes méchancetés, même les « pas graves » : elles s’agitent en toi. Pour que le rayon du soleil puisse passer à travers la vitre sans être dévié, il faut que la vitre soit impeccable. Fais le premier pas, va vers ton frère et demande-lui pardon.
Oui, Seigneur, la charité engendre la paix.

Dialogue avec le Christ
Le pape François nous a expliqué, au cours d’une homélie, que « nous chrétiens, nous ne sommes pas choisis pour de petites bricoles ». Oui, il faut toujours aller vers ce qui est grand et, ce qui est grand pour Dieu, c’est ce qui ne fait pas de bruit : « le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit ».

Résolution
Chercher, en chaque occasion, à maîtriser mon « monde intérieur » et me tourner vers le quotidien de ceux qui sont à côté de moi, pour les comprendre et les aider.
Revenir en haut Aller en bas
http://mespassionsetmesamie.forumactif.com

 Sujets similaires

-
» Etudes pour travailler dans les bibliothèques en Allemagne
» METHODES pour entrer dans les Sphères de tous les Possibles
» renseignement pour engagement dans la marine belge
» Comment faire pour remplir son Profil ?
» Cursus pour travailler dans l'édition
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Pour entrer dans le royaume :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Pour entrer dans le royaume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amitié au feminin :: Divers :: Méditation catholique quotidienne-
Sauter vers: