Amitié au feminin

Informations et discutions en toute amitié


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

« Voici l'Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Monia

avatar
Admin
Admin



1ère lecture, Is 49, 3.5-6
Parole du Serviteur de Dieu. Le Seigneur m'a dit : « Tu es mon serviteur, Israël, en toi je me glorifierai. » Maintenant le Seigneur parle, lui qui m'a formé dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur, que je lui ramène Jacob et que je lui rassemble Israël. Oui, j'ai du prix aux yeux du Seigneur, c'est mon Dieu qui est ma force. Il parle ainsi : «C'est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et ramener les rescapés d'Israël : je vais faire de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu'aux extrémités de la terre. »

Psaume, Ps 39 (40), 2abc.4ab, 7-8a, 8b-9, 10cd.11cd
D'un grand espoir j'espérais le Seigneur : il s'est penché vers moi Dans ma bouche il a mis un chant nouveau, une louange à notre Dieu. Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice, tu as ouvert mes oreilles ; tu ne demandais ni holocauste ni victime, alors j'ai dit : « Voici, je viens. « Dans le livre, est écrit pour moi ce que tu veux que je fasse. Mon Dieu, voilà ce que j'aime : ta loi me tient aux entrailles. » Vois, je ne retiens pas mes lèvres, Seigneur, tu le sais. j'ai dit ton amour et ta vérité à la grande assemblée.

2ème lecture, 1 Co 1, 1-3
Moi, Paul, appelé par la volonté de Dieu pour être Apôtre du Christ Jésus, avec Sosthène notre frère, je m'adresse à vous qui êtes, à Corinthe, l'Église de Dieu, vous qui avez été sanctifiés dans le Christ Jésus, vous les fidèles qui êtes, par appel de Dieu, le peuple saint, avec tous ceux qui, en tout lieu, invoquent le nom de notre Seigneur Jésus Christ, leur Seigneur et le nôtre. Que la grâce et la paix soient avec vous, de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ le Seigneur.

Evangile selon St Jean, chapitre 1, 29-34
Comme Jean Baptiste voyait Jésus venir vers lui, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde ; c’est de lui que j’ai dit : Derrière moi vient un homme qui a sa place devant moi, car avant moi il était. Je ne le connaissais pas ; mais, si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour qu’il soit manifesté au peuple d’Israël. »
Alors Jean rendit ce témoignage : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et demeurer sur lui. Je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : ’L’homme sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, c’est celui-là qui baptise dans l’Esprit Saint.’ Oui, j’ai vu, et je rends ce témoignage : c’est lui le Fils de Dieu. »

Prières
Prière d'introduction
Seigneur Jésus, je crois que tu habites en mon cœur par ton Esprit et que tu es donc présent dans ma prière. Je veux mettre en toi mon espérance pour que ma joie soit fondée sur la base solide de ton amour et pas uniquement sur les sables mouvants des circonstances de ma vie. Je t’aime, Seigneur, au plus profond de moi, même si parfois cet amour a du mal à s’exprimer.

Demande
Seigneur Jésus, devant ce très beau témoignage de Jean-Baptiste, aide-moi à grandir dans ma foi et ma confiance en toi. Aide-moi à te suivre plus fidèlement.

Points de réflexion
1. Jean-Baptiste est le dernier des prophètes de l’Ancien Testament qui devait annoncer la venue du Messie et préparer le peuple choisi pour son arrivée. Il est le précurseur du Messie et il nous donne dans ce texte son ultime témoignage en désignant Jésus comme le Messie promis, « Oui, j’ai vu, et je rends ce témoignage : c’est lui le Fils de Dieu ». Par cette phrase, il achève sa mission en tant que prophète mais aussi la mission de tous les prophètes qui l’ont précédé. Une étape millénaire de l’histoire du salut prend fin pour s’ouvrir sur une nouvelle phase de l’histoire du salut, la plénitude des temps, le temps Messianique. A partir de ce moment, Jean va s’effacer pour céder sa place au Christ. Ses disciples allaient progressivement le quitter pour suivre Jésus. Est-ce que dans ma vie quotidienne je sais aussi céder ma place à Jésus, parmi tant d’occupations, en lui donnant de mon temps dans la prière, en partageant ma foi avec d’autres (ma famille, mes rencontres, dans un apostolat au service de l’Eglise, etc.).

2. Dans sa profession de foi en Jésus, il reprend deux images qui décrivent la mission de Jésus en tant que Messie : Jean désigne Jésus comme « l’Agneau de Dieu ». L’agneau avait un rôle important dans le rituel sacrificiel du peuple juif. On offrait le matin et le soir dans le Temple de Jérusalem un agneau en sacrifice pour expier les péchés du peuple (Exode 29,38-42). L’agneau était aussi l’animal offert en sacrifice durant la grande fête de Pâques en mémorial de la libération du peuple choisi de l’esclavage de l’Egypte (Exode 12,11-13). En désignant Jésus comme l’agneau de Dieu, Jean évoque le fait que Jésus allait s’offrir lui-même en sacrifice sur la croix pour nous libérer de l’esclavage du péché et nous donner son pardon. Jésus est donc venu nous purifier. Est-ce que je prends le temps de remercier le Seigneur pour cette libération du mal et du péché qu’il m’aide à repousser de mon cœur et de ma vie ? Est-ce que je lui laisse transformer mon cœur et ma façon de vivre ?

3. Jean désigne Jésus comme « celui-là qui baptise dans l’Esprit Saint ». Jean reconnait que son baptême n’est qu’une préparation au baptême que Jésus allait lui-même instaurer. Il nous dit que Jésus est venu non seulement pour nous pardonner nos péchés mais aussi pour nous sanctifier, c’est-à-dire faire en sorte que Dieu vienne habiter notre cœur pour que nous puissions participer de sa vie et de sa sainteté. C’est par le baptême que Jésus fait habiter en nous son Esprit. Le prophète Ezéquiel avait déjà parlé de cette sanctification qu’apporterait le Messie, « Je mettrai en vous mon esprit : alors que vous suivrez mes lois, vous observerez mes commandements et vous y serez fidèles » (Ez 36, 24-28). Désormais, accomplir la volonté de Dieu ne serait plus quelque chose d’imposé extérieurement par la loi mais naîtrait d’un désir, d’une envie, d’un amour cultivé dans le cœur de l’homme par la présence de l’Esprit Saint. Est-ce que j’accomplis mes devoirs quotidiens comme si j’y étais contraint ou est-ce que je nourris en moi l’envie d’accomplir mes devoirs en les faisant par amour pour Dieu et mon prochain et en demandant l’assistance de l’Esprit Saint ?

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, te céder une place dans ma vie quotidienne n’est pas toujours facile. Cela demande un détachement, un lâcher prise sur mes occupations et mes plans pour t’inviter dans mon cœur. Aide-moi Seigneur à te faire une place dans ma journée d’aujourd’hui par ce temps de prière. Je veux que tu sois aussi l’Agneau de Dieu dans ma vie, celui qui me purifie de mes péchés et me pardonne. Aide-moi à combattre le péché dans ma vie et à chercher ton pardon et ta miséricorde pour que ton sacrifice puisse produire tous ces fruits dans ma vie. Fortifie en moi, Seigneur, la présence de ton Esprit Saint pour que je puisse être animé par un grand désir et une profonde envie de faire en toute chose ta très sainte volonté dans ma vie. Que rien ne soit fait par force durant ma journée aujourd’hui et que tout soit fait par amour pour toi.

Résolution
Prendre un petit moment pour réfléchir à tel aspect de ma vie qui reste encore à être touché et transformé par la grâce du Seigneur et lui confier cela comme chantier de travail pour cette nouvelle année.

http://mespassionsetmesamie.forumactif.com
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum