Amitié au feminin

Informations et discutions en toute amitié
 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La lèpre du péché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Monia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1966
Merci : 7839
Date d'inscription : 15/12/2008
Age : 55
mes loisirs : bricolage
Je suis assmat ou parents : Assistante maternelle

16012014
MessageLa lèpre du péché

La lèpre du péché


1ère lecture, 1 S 4, 1c-11
Israël sortit pour aller combattre les Philistins. Israël campa près d’Ebène-Ezer, tandis que les Philistins étaient campés à Aphek. Les Philistins se déployèrent contre Israël, et le combat s'engagea. Dans cette bataille rangée en rase campagne, Israël fut battu par les Philistins, qui leur tuèrent environ quatre mille hommes, et le peuple revint au camp. Les anciens d'Israël dirent alors : « Pourquoi le Seigneur nous a-t-il fait battre aujourd'hui par les Philistins ? Faisons venir de Silo l'arche de l'Alliance du Seigneur ; qu'elle vienne au milieu de nous, et qu'elle nous sauve de la main de nos ennemis. » Le peuple envoya chercher au sanctuaire de Silo l'arche de l'Alliance du Seigneur des armées, qui siège sur les Kéroubim. Les deux fils du prêtre Éli, Ophni et Phinéès, étaient auprès de l'arche de Dieu. Quand elle arriva au camp, tout Israël poussa une grande acclamation, qui fit résonner la terre. Les Philistins entendirent le bruit et dirent : « Que signifie cette grande acclamation dans le camp des Hébreux ? » Ils comprirent alors que l'arche du Seigneur était arrivée dans le camp. Alors ils eurent peur, car ils se disaient : « Dieu est venu au camp des Hébreux. » Puis ils dirent : « Malheur à nous ! Les choses ont bien changé depuis hier. Malheur à nous ! Qui nous délivrera de la main de ce Dieu puissant ? C'est lui qui a frappé l'Égypte de toutes sortes de calamités. Prenez courage, Philistins, soyez des hommes, pour ne pas être asservis aux Hébreux comme ils vous ont été asservis : soyez des hommes et combattez ! » Les Philistins livrèrent bataille, Israël fut battu et chacun s'enfuit dans sa tente. Ce fut un très grand désastre : en Israël trente mille soldats tombèrent. L'arche de Dieu fut prise, et les deux fils d'Éli furent tués.

Psaume, Ps 43 (44), 10-11, 14-15, 24-25
Maintenant, tu nous humilies, tu nous rejettes, tu ne sors plus avec nos armées. Tu nous fais plier devant l'adversaire, et nos ennemis emportent le butin. Tu nous exposes aux sarcasmes des voisins, aux rires, aux moqueries de l'entourage. Tu fais de nous la fable des nations ; les étrangers haussent les épaules. Réveille-toi ! Pourquoi dors-tu, Seigneur ? Lève-toi ! Ne nous rejette pas pour toujours. Pourquoi détourner ta face, oublier notre malheur, notre misère ?

Evangile selon St Marc, chapitre 1, 40-45
Un lépreux vient trouver Jésus ; il tombe à ses genoux et le supplie : « Si tu le veux, tu peux me purifier. »
Pris de pitié devant cet homme, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. »
À l’instant même, sa lèpre le quitta et il fut purifié. Aussitôt Jésus le renvoya avec cet avertissement sévère : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre. Et donne pour ta purification ce que Moïse prescrit dans la Loi : ta guérison sera pour les gens un témoignage. »

Prières
Prière d'introduction
Seigneur Jésus, viens me purifier ! Donne-moi la grâce de me laisser m’approcher de toi, pour que moi aussi je sois guéri de toutes les souillures de mon âme.

Demande
Seigneur, aide-moi à réaliser ce qu’est le péché.

Points de réflexion
1. Ce miracle de Jésus est l’un des premiers que Marc nous raconte dans son Évangile. La lèpre, au temps de Jésus, était une maladie incurable. Ceux qui en étaient atteints devaient s’éloigner de la société, vivre seul ou entre lépreux, vivant de la générosité de quelques personnes courageuses qui leur apportaient le minimum pour vivre. En quelque sorte, avoir la lèpre, c’était comme être déjà mort, on n’avait aucun espoir, sauf par miracle, de revenir dans le monde « normal » des hommes.

2. Cette lèpre représente l’état de notre âme, quand elle se trouve en état de péché. Le péché est déjà une mort, la mort de l’âme, qui nous empêche de vivre pleinement dans la « société divine », dans la famille de Dieu. Accepter le péché, c’est accepter la séparation de Dieu, qui est la vie de notre âme. Or voilà, nous sentons bien que cette tendance au péché que nous trouvons en nous et que nous voyons dans le monde, nous sommes bien incapables par nous-mêmes de la vaincre. Comme pour la lèpre au temps de Jésus, cette maladie du péché semble bien incurable.

3. Voilà pourquoi il nous faut répéter avec le lépreux « si tu le veux, tu peux me purifier ». Car pour Jésus, tout est possible. Il peut nous guérir du péché, il peut purifier notre âme, il peut nous donner la possibilité de retourner dans la famille de Dieu. Par son incarnation, sa mort sur la croix et sa résurrection, il nous a ouvert les portes du Paradis céleste. Le baptême nous purifie du péché originel, et la confession nous permet de « nettoyer » notre âme de toutes les souillures dont nous pouvons la salir par nos péchés.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, aide-moi à apprécier le don de ta grâce. Fais que je ressorte de la confession rempli de joie, comme ce lépreux qui a été guéri, à tel point qu’il ne peut se retenir de proclamer partout ce qui lui est arrivé.

Résolution
Faire une bonne confession.
Revenir en haut Aller en bas
http://mespassionsetmesamie.forumactif.com
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

La lèpre du péché :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

La lèpre du péché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amitié au feminin :: Divers :: Méditation catholique quotidienne-
Sauter vers: