Amitié au feminin

Informations et discutions en toute amitié


Connecté en tant que Anonymous. Dernière visite le

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Poster un nouveau sujet

Sujets [0]

27012014
Aller se faire voir chez les Grecs.
« Dans la Grèce antique, les relations « pédérastes » entre un homme d'âge mûr et un jeune homme étaient courantes, et faisaient même partie des « méthodes d'apprentissage », d'où l'expression enjoignant d'aller se faire « voir » chez les Grecs, à destination d'une personne dont on souhaite se débarrasser. »

par Monia - Commentaires: 0 - Vues: 65
27012014
Pour le roi de Prusse
« "Travailler pour le roi de Prusse" ne signifie pas réellement travailler pour un salaire minime mais plutôt travailler au bénéfice de quelqu'un d'autre. L'origine la plus probante, d'après Jean-Pierre Lafaille, est le Traité d'Aix-la-Chapelle (18 octobre 1748) qui mettait fin à la "Guerre de Succession d'Autriche". Malgré les victoires des armées françaises, toutes les conquêtes françaises ont été restituées, seul le roi de Prusse (Frédéric II) a conservé la Silésie aux dépens de l'Autriche. On peut donc dire que la France avait travaillé pour le roi de Prusse. »

par Monia - Commentaires: 0 - Vues: 131
27012014
Boire en Suisse
« L'expression viendrait du milieu militaire.
Ainsi, en 1833, on lit "le soldat a pour point d'honneur de ne jamais manger ou boire seul [... ] et on dirait de lui : il boit avec son Suisse".
Selon Gaston Esnault, la locution viendrait des gardes suisses de l'Ancien Régime. D'après lui, le Suisse étant germanique, il ne sait pas ce qu'est la tournée française, il paye son propre verre et donc, il boit 'seul', n'invite pas ses collègues. »

par Monia - Commentaires: 0 - Vues: 74
27012014
Un cousin à la mode de Bretagne est, à la base, le fils d'un oncle ou d'une tante à la mode de Bretagne c'est-à-dire le fils d'un cousin germain ou d'une cousine germaine du père ou de la mère.
Sauf peut-être dans certaines régions, les parentés correspondantes sont très précises : les parentés désignées par oncle, tante, neveu, nièce, cousin, cousine « à la mode de Bretagne » ont la même signification que la parenté homonyme, dans laquelle la relation définie par rapport à un frère ou une sœur est élargie à la relation par rapport à un cousin germain ou une cousine germaine. »

par Monia - Commentaires: 0 - Vues: 29
27012014
En Espagne
« Cette expression date au moins du XIIIe siècle (référence dans le Roman de la Rose). Au XVIe siècle, elle fait partie du langage courant. En 1531, Étienne Pasquier l'explique par le fait qu'il n'y avait pas de châteaux dans la campagne espagnole, ce qui empêchait les Maures de disposer d'abris sûrs. »

par Monia - Commentaires: 0 - Vues: 26

Sujets [5]

  Revenir en haut

Poster un nouveau sujet

Modérateurs : Aucun

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum: Aucun

Permission de ce forum:
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum

  • Nouveaux messages Nouveaux messages
  • Nouveaux messages [ Populaire ] Nouveaux messages [ Populaire ]
  • Nouveaux messages [ Verrouillé ] Nouveaux messages [ Verrouillé ]
  • Pas de nouveaux messages Pas de nouveaux messages
  • Pas de nouveaux messages [ Populaire ] Pas de nouveaux messages [ Populaire ]
  • Pas de nouveaux messages [ Verrouillé ] Pas de nouveaux messages [ Verrouillé ]
  • Annonce Annonce
  • Note Note
  • Annonce globale Annonce globale